Résultat de votre recherche

Aides financières

aides financieres aidants

AIDES FINANCIERES

Les Tarifs en Maison de Retraite ou EHPAD :

  • Le coût varie entre 1500€ et 3500€ en moyenne (doivent être pris en compte la situation géographique, le type d’hébergement, le type de prestation…).
  • Le tarif est constitué de deux parties :
    • Une première partie qui représente la partie « hébergement » qui est laissé au libre arbitre de l’établissement.
    • Une seconde partie qui représente le niveau de dépendance de la personne qui est définie par le conseil départementale et qui est regroupé sous 3 catégories appelés aussi GIR.

Les tarifs en Résidence Séniors :

 Le tarif est constitué de 3 parties :

  • Le loyer,
  • Les charges locatives (comme pour une copropriété)
  • Les charges individuelles (services utilisés au sein de la résidence).

Des aides financières destinées aux personnes âgées pour accéder à ces établissements sont proposée

LES AIDES FINANCIERES

L’APA (Allocation Personnalisée d’Autonomie)

L’APA (Allocation Personnalisée d’Autonomie) est une allocation destinée aux personnes âgées de plus de 60 ans, en perte d’autonomie. A domicile, elle aide à financer les frais du maintien à domicile. En EHPAD, elle permet de financer une partie de la dépendance correspondant au GIR de la personne âgée. Le GIR correspond au degré de perte d’autonomie du sénior. Il est calculé à partir de l’évaluation déterminée à l’aide de la grille AGGIR.

Quelles sont les conditions requises pour bénéficier de l’APA ?

  • Avoir plus de 60 ans
  • Être en perte d’autonomie en raison d’une dégradation de l’état de santé physique ou mentale (GIR 1 à 4)
  • Être domicilié légalement en France

LES AIDES AU LOGEMENT (APL et ALS)

Il existe 2 types d’aide au logement : l’APL (Allocation Personnalisée au Logement) et l’ALS (Allocation de Logement Sociale).

Pour qui ?

APL : Aide financière destinée aux personnes âgées qui perçoivent un revenu modeste, leur permettant ainsi de réduire le coût de leur séjour en maison de retraite.

ALS : Aide destinée aux personnes âgées qui ne peuvent pas bénéficier de l’APL et de l’ALF (allocation de logement familiale), elle vise à réduire les dépenses du logement en établissement ou au domicile de la personne concernée.

L’ASH (Aide Sociale à l’Hébergement)

L’ASH (Aide Sociale à l’Hébergement) permet une prise en charge totale ou partielle des frais liés à l’hébergement en maison de retraite, lorsque les revenus du résident sont insuffisants.

Quelles sont les conditions requises pour bénéficier de l’ASH ?

  • Être âgé de 65 ans et plus, ou de 60 ans minimum en cas d’inaptitude au travail.
  • Résider en France de manière stable et régulière ou disposer d’un titre de séjour en cours de validité
  • Avoir des ressources inférieures au montant des frais d’hébergement
  • Résider dans un établissement habilité ASH

L’ASI (Allocation Supplémentaire d’Invalidité)

L’ASI (Allocation Supplémentaire d’Invalidité) est une aide accordée aux personnes n’ayant pas encore atteint l’âge (62 ans) permettant de prétendre à l’ASPA (Allocation de Solidarité aux Personnes Agées). L’ASI est destinée aux personnes invalides afin de garantir un revenu minimum.

Quelles sont les conditions requises pour bénéficier de cette allocation ?

  • Être atteint d’une invalidité générale réduisant la capacité de travail ou de gain des deux-tiers
  • Être titulaire au moins d’une pension d’invalidité, de réversion, de veuf (veuve) invalide, de retraite anticipée pour handicap/carrière longue ou d’une pension de retraite pour pénibilité
  • Résider régulièrement en France
  • Les plafonds de ressources minimaux ne dépassent pas 723,25 euros mensuels si la personne est seule et 1266,82 euros mensuels si la personne est en couple.

L’AAH (Allocation aux Adultes Handicapés)

L’Allocation aux Adultes Handicapés (AAH) est une allocation de solidarité visant à garantir aux personnes handicapées âgées de plus de 20 ans, un minimum de ressources.

Elle s’adresse également aux personnes âgées dépassant un certain niveau de handicap. Financée par l’État, versée par les CAF ou les Caisses de Mutualité Sociale Agricole, elle est accordée sur décision de la Commission des Droits et de l’Autonomie des Personnes Handicapées (CDAPH), liée aux Maisons Départementales des Personnes Handicapées (MDPH).

Quelles sont les Conditions d’attribution de l’AAH ?

Pour en bénéficier, les personnes handicapées doivent remplir plusieurs conditions :

  • Être atteint d’un taux d’incapacité permanente égal ou supérieur à 80 %.
    • Être atteint d’un taux d’incapacité permanente compris au moins entre 50 et 79% avec une restriction substantielle et durable d’accès à l’emploi, reconnue par la CDAPH.
    • Disposer de ressources inférieures à certains montants : 9 671,81 euros annuels pour une personne seule et 19343,61 euros pour un couple (montants en vigueur en 2016).
    • Être âgé d’au moins 20 ans.
    • Résider en France de façon permanente et être de nationalité française, ou ressortissant d’un autre pays et en situation régulière en France.
    • Ne pas pouvoir prétendre à une retraite, une pension d’invalidité ou une rente d’accident du travail d’un montant au moins égal à celui de l’AAH, à l’exclusion de la Majoration pour Tierce Personne (MTP).

Comparer les annonces